martedì 21 marzo 2017

SIMENON SIMENON. SIMENON ET LE BALLET

Une forme d'écriture moins connue de Simenon

SIMENON SIMENON. SIMENON E IL BALETTO
Una forma di scritttura meno conosciuta di Simenon
SIMENON SIMENON. SIMENON AND BALLET
A less known form of Simenon's writing

Que Simenon est un grand romancier n’est nouveau pour personne. Mais il n’a pas écrit que des romans. Dès son début au journal la Gazette de Liège, il écrivait des contes, des comptes rendus d’évènements divers et même des articles de fond. Plus tard, à Paris, il a écrit des contes gais par centaines pour des hebdomadaires légers du type Frou-Frou ou L’Humour. Plus tard encore, il a écrit des récits de voyage, chose qu’il aimait faire par-dessus tout. Mais son activité littéraire ne s’arrête pas là. Il a aussi fait des adaptations pour le cinéma, citons Le Chien jaune, La Nuit du carrefour et Quartier nègre.
Ensuite, il faut rappeler les adaptations pour le théâtre: Quartier nègre encore et La Neige était sale. Simenon a aussi écrit pour la radio, d’abord une adaptation théâtrale pour la radiodiffusion: A bord du «Tonnerre de Dieu», pièce en trois actes, adaptation du roman Les Pitard, et ensuite un roman radiophonique en douze épisodes: Le soi-disant Monsieur Prou ou les Silences du Manchot. En 1957, l’auteur a écrit une esquisse d’un scénario pour un film, prévu pour être un film musical qui devait s’appeler Le Bal des vertus. Ce travail est resté sans suite, n’a jamais été réalisé, et le tapuscrit repose au Fonds Simenon à Liège.
Tous ces écrits peuvent étonner, mais en réalité ils sont tous directement ou indirectement en relation avec son métier de romancier. Il en va tout autrement pour une autre forme d’écriture qu’a pratiquée Georges Simenon: en effet, il a écrit par deux fois un argument pour des ballets. Aucun lien avec ses romans, simplement une idée pour faire évoluer sur scène la grâce des danseurs. Le premier ballet s’intitule La Chambre, dont l’argument a été écrit en 1955, et dont certains prétendent que l’auteur l’a écrit en six heures de temps. Simenon avait d’abord opté pour un autre titre, à savoir: La Peau des autres, mais il s’est ravisé par après. Le ballet fut créé le 21 décembre 1955 au Théâtre des Champs Elysées, par la Compagnie des Ballets de Paris de Roland Petit. Outre l’argument par Simenon, retenons les autres noms célèbres: chorégraphie de Roland Petit, décors et costumes de Bernard Buffet, musique de Georges Auric. La danseuse étoile est la jeune Veronika Mlakar et son partenaire est Buzz Miller, deux jeunes danseurs tchèques.
Simenon, après avoir vu le ballet pour la première fois, a déclaré: «J’ai déjà été adapté à
l’écran, à la radio et à la télévision mais jamais je n’ai retrouvé mon atmosphère comme dans ce ballet. Je suis dépassé. C’est un peu comme si on m’avait ajouté quelque chose.». Le ballet fut repris en1956 pour une émission de télévision, avec des acteurs quelque peu différents. L’argument est toujours de Simenon bien sûr, la musique d’Auric, la chorégraphie de Petit, mais les costumes sont de Yves Saint-Laurent. La musique est jouée par l’orchestre de la RTF sous la direction de Marius Constant. Les danseurs sont maintenant Zizi Jeanmaire et Roland Petit.
Terminons par la déclaration de Simenon lorsqu’il présente son argument: «Un rectangle d’un jaune légèrement orangé qui se découpe la nuit dans l’obscurité d’une façade. C’est une fenêtre. Une chambre. Un homme au travail ? Une femme penchée sur un bébé ? Un vieillard qui agonise ? Une amante qui attend ou un jaloux qui arpente la pièce en se heurtant aux quatre murs ? Un couple qui s’aime ou qui s’entredéchire, serti dans le silence en plein cœur de l’univers ? Un être qui tue ? Il y a des milliers de fenêtres, de chambres éclairées dans la nuit de Paris. Dans l’une d’elles un soir…». A ma connaissance, ce ballet ne fut programmé qu’une seule fois à la télévision, et heureux sont ceux qui ont pu l’enregistrer. Le deuxième ballet écrit par l’auteur l’a été en 1957, s’intitule La Mariée, mais il est resté au stade de projet.

Philippe Proost

1 commento:

Andrea Franco ha detto...

dommage que "le bal des vertus" soit seulement au fonds simenon et ne soit pas disponible pour les collectionneurs