domenica 14 dicembre 2014

SIMENON SIMENON. LA DOMENICA... PICPUS DI MAIGRET

Testo di Murielle Wenger -  Illustrazione di  Giancarlo Malagutti

4 commenti:

Murielle Wenger ha detto...

Très chouette illustration, Giancarlo ! Et vous, internautes maigretphiles, qu'en pensez-vous ? Faites-nous savoir, par un petit commentaire, ce que vous pensez de cette rubrique... "L'équipe de rédaction" aimerait bien connaître votre avis... non e vero, Maurizio...?

Andrea Franco ha detto...

Je pense que "la dimanche du commissaire"c'est une trés belle initiative,une hebdomadaire très jolie

Andrea Franco ha detto...

"signé picpus" fu uno dei primissimi maigret che lessi,lo rileggei più voltee devo dire che il finale è quasi commovente quando l enigma viene svelato

Murielle Wenger ha detto...

Signé Picpus est un de mes romans "chouchou" de la saga… Il reste toujours, pour moi, en haut du classement des "top 10" des romans de Maigret… Avec son ton assez léger, il est assez différent d'autres romans de la série, mais il reste très efficace dans la description de la "méthode" du commissaire de s'immerger dans un nouveau milieu.
On y voit aussi une facette différente de l'atmosphère typiquement "maigretienne": ici, pas de brouillard ni de pluie, mais la chaleur du plein été, et un Maigret qui soupire après les vacances et un demi bien tiré servi sur une terrasse…
Peut-être que ce ton différent est dû à la genèse de sa composition assez particulière, comme la raconte Michel Carly dans l'essai publié par les Amis de Georges Simenon, et intitulé "Les secrets des Maigret". Voici en substance l'histoire:
Dans son édition du 18 novembre 1941, le journal Paris-Soir lance un appel au public – qui est en même temps un défi à Simenon – proposant une galerie de trente personnages, parmi lesquels le public devra choisir quinze visages qui seront les protagonistes du roman qu'écrira Simenon. Les visages sont ceux d'acteurs et d'actrices célèbres du moment, qui représentent à chaque fois un personnage dont on découvre le nom et le prénom. Les trente visages sont présentés dans les éditions suivantes, par groupe de cinq. Les lecteurs peuvent inscrire leur choix sur un bulletin de vote, et le renvoyer au journal. Le 10 décembre, les derniers choix sont faits, et les quinze personnages retenus sont. Maigret, Lucas, mademoiselle Jeanne, l'homme au cabriolet vert, Emma, la bonne de la crémière, mademoiselle Gisèle, Le Cloaguen, Octave et Antoinette Le Cloaguen, Joseph Mascouvin, la dactylo mademoiselle Berthe, monsieur Blaise, Justin Roy et Isidore.
Simenon fait alors son propre "casting" avec ces personnages, et le roman commence à paraître en feuilleton… le 11 décembre !
Un beau tour de force... et une belle réussite pour le romancier...