martedì 2 ottobre 2018

SIMENON SIMENON. SUR LES TRACES DE MAIGRET EN BOURBONNAIS

Petit reportage sur les lieux simenoniens que sont Paray-le-Frésil et Moulins



SIMENON SIMENON. SULLE ORME DI MAIGRET NEL BOURBONNAIS 
Un rapido reportage nei luoghi simenoniani, Paray-le-Frésil e Moulins 
SIMENON SIMENON. IN THE FOOTSTEPS OF MAIGRET IN THE BOURBONNAIS 
A small report on Simenonian places: Paray-le-Frésil and Moulins 


J'étais invitée ce week-end à participer à une assemblée de l'association Simenon en Bourbonnais, et j'en ai profité pour faire un tour sur les lieux où Simenon a vécu, et qu'il a utilisés dans plusieurs de ses romans. Voici donc un petit reportage, que je vais centrer sur le roman L'affaire Saint-Fiacre, et qui nous mènera de Paray-le-Frésil à Moulins. 
Un très grand merci à Joël, Jean-Emmanuel, Jean-François, Marie-Camille et les autres. 

Comme tous les maigretphiles le savent, le village d'enfance de Maigret, Saint-Fiacre, est une transposition de Paray-le-Frésil, où Simenon a vécu lorsqu'il était secrétaire du marquis de Tracy. Pour retrouver les lieux où Maigret met ses pas lorsqu'il retourne dans ses souvenirs d'enfance, il faut donc se rendre à Paray-le-Frésil, afin d'y découvrir les décors de L'affaire Saint-Fiacre 

Lorsque le roman s'ouvre, on voit Maigret se réveiller à l'auberge de Marie Tatin. Il y a dormi dans une mansarde, plutôt glaciale, puisque l'action se déroule au début de novembre. Voici donc l'auberge de Marie Tatin, qui se trouve juste en contrebas de l'église. 
Maigret se rend 
ensuite à l
Et voici le cimetière, où 
on pourrait chercher 
la tombe d'Evariste Maigret, 
père du commissaire…

a messe, 
lors de laquelle 
la comtesse 
trouvera 
la mort. 
Voici la très 
jolie église 
de Paray-le-Frésil

Après la mort de la comtesse, on ramène son corps au château: "On traversait la grand-place en pente, bornée d'une part par l'église érigée sur le talus, de l'autre par l'étang Notre-Dame […]. L'auberge de Marie Tatin était à droite, la première maison du village. A gauche, c'était une allée bordée de chênes et, tout au fond, la masse sombre du château." En lisant le roman, on a l'impression, de la façon dont Simenon décrit les lieux, que l'auberge, l'église et le château sont à deux pas les uns des autres. Sur place, on se rend compte qu'il en est de même, et que le décor décrit par le romancier est très proche de la réalité


Vu depuis l'église,voici l'étang Notre-Dame 


Et voici 
le château, 
qu'on 
découvre 
au fond 
de l'allée
Le château est celui du marquis de Tracy, et c'est là que vécut Simenon lorsqu'il en était le secrétaire. Le château a connu un grave incendie en 1968, qui en détruisit une partie, mais il fut heureusement reconstruit.



Une très grande partie de l'intrigue de L'affaire Saint-Fiacre se déroule dans le village, que ce soit à l'auberge de Marie Tatin, à l'église et surtout au château. Cependant, un chapitre et demi se passe à Moulins, où Maigret s'est rendu pour se renseigner sur l'état des finances de la comtesse. Maigret arrive à Moulins en taxi: "On descendit la grand-rue de Moulins alors que l'horloge de Saint-Pierre marquait deux heures et demie." Pour l'anecdote, notons que si l'église Saint-Pierre existe bien dans la réalité, on n'y voit pas d'horloge, et peut-être Simenon a-t-il mêlé ses souvenirs, en attribuant à l'église Saint-Pierre la bien réelle horloge du Jacquemart… 

La dernière scène à Moulins se passe au Café de Paris, dont Simenon écrit qu'il se trouve être en même temps un hôtel. Dans la réalité, il existe bien un Hôtel de Paris. Cependant, lorsque l'équipe de tournage du film Maigret et l'affaire Saint-Fiacre, avec Jean Gabin, vint en repérage dans la région, le metteur en scène, Jean Delannoy, jeta son dévolu sur le Grand Café, dont le style était très photogénique. Pour la petite histoire, rappelons que Delannoy se rendit compte qu'il aurait un problème pour tourner dans ce café, surtout à cause des nombreux miroirs qu'on trouve à l'intérieur, et qui risquaient de refléter les caméras. L'intérieur du café fut donc reconstitué en studio… 

Ainsi se termine ce petit reportage. Nous aurions pu évoquer encore d'autres lieux, mais les normes en vigueur sur ce blog font que nous en resterons là. Et si nous avons pu ainsi vous donner envie à la fois de vous rendre sur les lieux et de relire le roman, le principal objectif aura été atteint… 

Murielle Wenger 

Nessun commento: