martedì 4 dicembre 2018

SIMENON SIMENON. SIMENON ET LES INVITES DU BAL

Quelques informations à propos du Bal anthropométrique de février 1931 

SIMENON SIMENON. SIMENON E GLI OSPITI AL BALLO 
Alcune informazioni sul Ballo antropometrico del febbraio 1931 
SIMENON SIMENON. SIMENON AND THE GUESTS AT THE BALL 
Some information about the Anthropometric Ball in February 1931 


Le 20 février 1931Georges Simenon présente à Montparnasse, au cabaret La Boule Blanche, un évènement tout à fait particulier. En effet, pour faire la promotion de ses deux premiers Maigret, à savoir Monsieur Gallet, décédé et Le Pendu de Saint-Pholienil organise un «Bal anthropométrique» auquel est invité le Tout-Paris. Le carton d’invitation est une reproduction de la fiche anthropométrique du bandit Jules Bonnot. Rappelons qu'un billet sur ce sujet a paru sur ce blog au début de cette année: http://www.simenon-simenon.com/2018/02/simenon-simenon-le-coup-de-poker-du.html.
Quels étaient les personnages du Tout-Paris présents à ce bal ? Parmi les invités,
citons Marcel Achard, Gérard BauerFrancis Carco, Colette, Paul Colin, Damia, Bernard de la Villardière, André Derain, Philippe de Rothschild, Jean Fayard, Henri Jeanson, Moïse Kisling, Per KroghLuc Lafnet, Pierre LazareffArmand Salacrou, Jean Sennep, Serge Poliakoff, Suzy Solidor, Paul Vialar, Maurice de Vlaminck, André Warnod, et deux vrais apaches parisiensKiki de Montparnasse et Tonton de Montmartre. Voici quelques informations sur certains de ces invités. 
Marcel Augustin Ferréol Achard était un dramaturge qui écrivit des comédies légères, il devint au fil de sa carrière acteur et même réalisateur; il fut un ami de Simenon, qui en parle à plusieurs reprises dans ses Dictées. Sidonie-Gabrielle Colette, auteur français et directrice littéraire du journal Le Matin, fut la précieuse conseillère du «petit Sim», quand celui-ci ambitionna d'écrire des contes pour Le Matin: c'est elle qui lui dit qu'il ne devait «pas faire de littérature»

Damia, chanteuse et actrice française, s'appelait en réalité Marie-Louise Damienelle était réputée pour ses chansons et rôles tragiques; c'est elle qui interpréta la chanson «Complainte» dans le film La Tête d’un homme de Duvivier. Paul Colin était un peintre et dessinateur, c’est lui qui redonna des couleurs à la fresque murale représentant Joséphine Bakerqui ornait le mur de la salle de La Boule Blanche.
Luc Lafnet était un vieux compagnon de route de Simenon; les deux s'étaient rencontrés à Liège, lors des soirées de «La Caque»; Simenon le retrouva à Paris et ils se fréquentaient régulièrementLafnet dessina la couverture de Au Grand 13, recueil de contes signés de Simenon sous le patronyme de Gom Gut.
Suzy Solidor, de son vrai nom Suzanne-Louise Rocher, était très belle et chantant merveilleusementelle connut une vie amoureuse très mouvementée; elle fit partie de ces «garçonnes» des Années Folles; dans son essai Simenon et les femmes, Michel Carly nous rappelle que Suzy Solidor s'exhibait dans des maillots extravagants, tels «celui en coquillages de nacre rose et surtout celui en filet de pêche avec des petites rectangles de liège pour masquer l'intimité»; elle apparaît sur plusieurs des photographies prises pendant le Bal.
André Warnod, critique d’art français, fut le premier à lancer l’appellation « Ecole de Paris »; un fait moins connu de lui: avec Roland Dorgelès, ils voulurent se moquer du snobisme des amateurs d’art, et ils mirent de la peinture sur la queue d’un baudet face à une toile vide; ils inventèrent le nom du peintreBoronali (anagramme d'aliboron)le tableau eut un succès fou parmi les peintres et dessinateurs de Paris. 
Voilà quelques noms d’invités au Bal Anthropométrique, mais comme il y en avait beaucoup plus, je continue à chercher. Ce sera pour une prochaine fois. 

Philippe Proost 

Nessun commento: