martedì 10 maggio 2016

SIMENON SIMENON. MICHEL SIMON, UN AMI DANS LA PEAU DE MAIGRET

A propos de l'amitié entre Michel Simon et Simenon, et des interprétations de Maigret au cinéma

SIMENON SIMENON. MICHEL SIMON, UN AMICO NEI PANNI DI MAIGRET
Ecco l'amicizia tra Michel Simon e Simenon, e le interpretazione di Maigret per il cinema

SIMENON SIMENON. MICHEL SIMON, A FRIEND IN THE SKIN OF MAIGRET
About Michel Simon and Simenon's friendship and interpreting Maigret for movies 
Le 30 mai 1975 s'éteignait Michel Simon, grand acteur de théâtre et de cinéma. Ce fut un ami de Simenon, et il a tourné dans trois films tirés de ses œuvres: il fut, évidemment, le M. Hire de Panique en 1947, le commissaire Maigret dans Brelan d'as en 1952, et il joua aussi dans Le bateau d'Emile en 1962.
Simenon l'avait beaucoup apprécié en M. Hire, et il était convaincu aussi qu'il ferait un bon Maigret: en mai 1952, après avoir visionné les rushes de Brelan d'as, il déclare que Michel Simon sera "le plus ressemblant" de tous les Maigret de l'écran. En octobre de la même année, à la sortie du film, l'enthousiasme est toujours présent: "C'est lui ! C'est lui ! Comme lui, Maigret doit impressionner par sa stature. Je dis quelque part qu'il se gonfle pour faire croquemitaine. C'est ça !" (cité par Pierre Assouline dans sa biographie).
En 1975, lorsqu'il apprend la mort de l'acteur, Simenon répond à quelques questions de Henri-Charles Tauxe, un journaliste qui l'interroge pour le quotidien suisse 24 heures. Il dit d'abord que "Michel Simon était un ami merveilleux. […] C'était un homme d'une sensibilité incroyable et d'une grande gentillesse". Puis, au point de vue de son métier, Simenon considère que "Michel Simon a été, avec Raimu, le plus grand artiste français de ce siècle". Le romancier évoque aussi leurs "frasques" communes, par exemple une sortie à Genève, avec le directeur de la police, pour "écumer" les boîtes de strip-tease du lieu…
Interrogé aussi sur son interprétation de Maigret, Simenon répond: "Je vous dirai que le meilleur Maigret, c'était lui. […] Il a été inouï, d'une très grande qualité humaine". Compte tenu des circonstances de l'interview, Simenon ne pouvait évidemment répondre autrement sur ce sujet, mais on sait que, non seulement il a toujours été dubitatif sur les interprètes de son personnage, mais, que selon les périodes où on l'interrogeait, il ne répondait pas toujours de la même façon… avec une constante, cependant: à chaque nouvel acteur qui se glissait dans le rôle, il était toujours enthousiaste, quitte à revenir sur ses déclarations plus tard…
Ainsi, en 1979, lorsqu'on fête les 50 ans de la naissance de Maigret, Simenon est à nouveau interrogé par Henri-Charles Tauxe, pour le même journal. Au reporter qui lui demande quelle a été la meilleure interprétation de Maigret, il répond: "Aucune, car elles sont toutes artificielles. Il y a eu tout d'abord Pierre Renoir, Harry Baur, qui ont joué Maigret, puis Michel Simon, qui était très bien mais ne ressemblait pas au commissaire."
En réalité, on n'est peut-être pas là devant un véritable revirement de la part du romancier, mais sa réponse est sans doute à mettre en regard de ce qu'il écrivait dans ses Mémoires intimes: "En écrivant un roman, je vois mes personnages et je les connais dans leurs moindres détails, y compris ceux que je ne décris pas. Comment un metteur en scène, un acteur pourraient-ils donner cette image qui n'existe qu'en moi ? Pas par mes descriptions, toujours brèves et sommaires, puisque je veux laisser au lecteur le soin de  faire jouer sa propre imagination." 
Murielle Wenger

1 commento:

Andrea Franco ha detto...

in effetti è vero:solo simenon poteva sapere esattamente come erano nella sua mente i personaggi che poi descriveva nelle sue opere;basti vedere la varietà delle fisionomie degli adattamenti dei vari maigret televisivi e cinematografici per renderci conto che ognuno può poi immaginarsi un personaggio alla sua maniera