sabato 25 agosto 2018

SIMENON SIMENON. MAIGRET ET L'ALCOOL /2

Les ivresses de Maigret 

SIMENON SIMENON. MAIGRET E L'ALCOOL /2 
Le ebbrezze de Maigret 
SIMENON SIMENON, MAIGRET AND ALCOHOL /2 
Maigret's states of drunkenness 



La consommation d'alcool par Maigret fait partie de sa méthode, surtout lorsqu'il doit atteindre cet état de "torpeur hallucinée", si l'on peut dire, qui lui permet de voir le monde avec un autre œil et de découvrir des vérités sous les apparences. On lira avec profit La première enquête de Maigret, lorsque le jeune policier expérimente pour la première fois cette technique avec le calvados du père Paumelle.  
Comme le notait Luca Bavassano, les scènes où on voir Maigret ivre sont extrêmement rares, mais cependant pas inexistantes. Outre celle qu'il a mentionnée dans son billet (Tempête sur la Manche), on peut citer quelques cas où, sans être vraiment ivre, le commissaire est cependant dans un état un peu inhabituel: ainsi dans Liberty Bar, lorsque Maigret pénètre dans tous les bars à la recherche des machines à sous: "Si Mme Maigret avait été là, elle aurait trouvé qu'il avait les yeux un peu trop brillants, à cause de tous ces vermouths."; ou Le client le plus obstiné du monde, nouvelle dans laquelle l'ingurgitation d'une quantité de vin blanc fait que Maigret et Janvier vont se comporter comme des écoliers en goguette !  
Dans Maigret se fâche, il s'est attiré "une sale gueule de bois" après avoir bu quantité de kummel en compagnie de la vieille Jeanne, et il se jure "de ne plus jamais avaler une goutte de kummel de sa vie"… et on peut le croire… ou presque… en effet, il n'y aucune autre occasion dans la saga où on le voir boire du kummel, mais il faut dire que cette enquête se passe lorsque Maigret est à la retraite, et donc cela lui doit être plus facile de renoncer à cet alcool maintenant qu'il mène une vie plus ou moins paisible dans sa maison de campagne… Et puis, Mme Maigret est davantage présente pour veiller au grain ! Dans Maigret à New York, c'est en compagnie de O'Brien que l'ex-commissaire ingurgite quantité de beaujolais, armagnac et whisky, et le réveil du lendemain est tout de même un peu pénible… Notons en passant qu'il doit avoir oublié l'astuce qu'on lui avait donnée lors de son premier voyage aux USA (Maigret chez le coroner), lorsque, après avoir trop bu, on avait recours à la "bouteille bleue", ce qui lui avait permis de traiter sa gueule de bois au whisky… Serait-ce que l'âge commence à faire son effet, et que Maigret supporte moins bien l'alcool ?…  
En tout cas, c'est effectivement dans les romans tardifs écrits pour les Presses de la Cité qu'on va découvrir Maigret plus souvent en butte aux problèmes de consommation alcoolique. Jusque-là, on avait vu un commissaire qui pouvait s'imbiber sérieusement sans ressentir quasiment aucune gêne. Ainsi dans Les vacances de Maigret supporte-t-il plutôt bien ses tournées incessantes dans tous les cafés des Sables-d'Olonne, où il goûte à toutes les sortes de vin blanc… Maigret continue de boire régulièrement dans la première partie des romans écrits pour les Presses de la Cité, et les problèmes liés à sa consommation d'alcool vont apparaître petit à petit. Ainsi Maigret et la Grande Perche, par exemple, est un de ces romans des débuts des Presses de la Cité dans lequel le commissaire boit encore beaucoup. Dans Maigret à l'école, le commissaire a été entraîné dans une enquête charentaise par une envie de vin blanc, qu'il va plus ou moins contenter sur place… jusqu'à l'écoeurement…  
On va aussi trouver quelques romans où Maigret s'attirera quelques réveils pénibles après des nuits un peu trop imbibées. Ainsi dans Maigret au Picratt'saprès la soirée passée dans la boîte de nuit, le commissaire se réveille avec un mal de tête et la bouche pâteuse, ayant consommé la veille un mélange de champagne et de fine… Ou dans Maigret chez le ministre, au lendemain de sa visite à Point, le commissaire se sent un mauvais goût de la bouche, et échappe de peu à la gueule de bois, suite aux petits verres d'alcool de pays que le ministre lui a servisMaigret trouve d'ailleurs un curieux remède, en allant dans un bistrot "se nettoyer l'estomac d'un coup de blanc"… Ou encore dans Maigret et le corps sans tête, le commissaire se découvre un solide mal de tête après avoir bu "verre de fine après verre de fine", en compagnie du notaire Canonge. 
On trouve cependant trois scènes où Maigret est véritablement ivre. D'abord dans La première enquête de Maigret, lorsqu'il se fait enivrer par Dédé. Les deux autres scènes sont celles dans lesquelles, curieusement (ou symboliquement…), il fête son accession à un nouveau palier dans sa carrière de policier: dans La première enquête de Maigret, le jeune homme fête son entrée au Quai des Orfèvres avec du mousseux, et dans Les mémoires de Maigret, c'est sa promotion à la brigade des homicides qu'il fête au mandarin-curaçao.  

Murielle Wenger 

Nessun commento: