martedì 30 agosto 2016

SIMENON SIMENON. "J'AI LE MAL DE PARIS"… HEUREUSEMENT MAIGRET EST LÀ…

Les lieux de rédaction et d'action des romans américains de Simenon 

SIMENON SIMENON. "HOMESICK FOR PARIS"… FORTUNATELY, MAIGRET IS THERE  
Writing and setting spots for Simenon's American novels 
SIMENON SIMENON. "HO IL MAL DE PARIS"… FORTUNATAMENTE MAIGRET È LÀ… 
I luoghi di scrittura e dell'azione dei romanzi americani di Simenon

Simenon a vécu une dizaine d'années en Amérique, où il a habité huit domiciles différents, dans chacun desquels il a exercé son métier de romancier. On peut faire une liste des textes écrits à chaque endroit: en 1946, Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson au Québec (2 romans, 3 nouvelles), puis Saint Andrews dans le Nouveau-Brunswick (2 romans, 3 nouvelles); 1946-1947, Bradenton Beach en Floride  (3 romans, 3 nouvelles); 1947-1948, premier séjour à Tucson (4 romans, 1 nouvelle); 1946-1949, Tumacacori en Arizona (4 romans); 1949, deuxième séjour à Tucson (3 romans); 1949-1950, Carmel-by-the-Sea en Floride (4 romans, 2 nouvelles); 1950-1955, Lakeville dans le Connecticut (26 romans, 3 nouvelles).  
En notant le lieu de l'action de l'intrigue de chacun de ces textes, on se rend compte que environ la moitié se déroule à Paris, l'autre moitié dans divers lieux d'Europe et des USA (New York, La Rochelle, Côte d'Azur, Liège, etc.). En poussant l'analyse encore un peu plus loin, on remarque que souvent, le premier texte écrit dans un nouvel endroit a pour cadre un lieu autre que parisien: à Sainte-Marguerite, c'est Trois chambres à Manhattan (New York); à Saint Andrews, c'est Au bout du rouleau (Chantournais); en Floride, la nouvelle Sous peine de mort (Porquerolles); à Tucson, La Jument-Perdue (Tucson); à Tumacacori, Le fond de la bouteille (Tumacacori); pour le second séjour à Tucson, pour une fois c'est à Paris que se déroule l'intrigue de Les quatre jours du pauvre homme; à Carmel, l'action de Maigret et la vieille dame se déroule pour l'essentiel à Etretat; à Lakeville, Tante Jeanne se passe dans les environs de Poitiers. Mais on constate aussi que, passé les premiers romans, que Simenon situe dans divers lieux qu'il a parcourus jadis et naguère, il en revient à une action se déroulant à Paris, comme si la ville restait une référence dont il ne peut se défaire. Il a beau "décentraliser" ses romans, il vient toujours un moment où il peut s'empêcher de se replonger dans le décor des péniches sur la Seine et des petites rues bordées de bistrots. Et il se trouve que la plupart de ses textes où il revient à Paris sont ceux où il narre une enquête de Maigret, comme si son personnage l'aidait à retrouver une ambiance qui va lui permettre d'évoquer, mieux que jamais, la distance "sublimant" ses souvenirs, l'époque et les lieux qu'il a connus pendant l'entre-deux-guerres, Montmartre et Montparnasse formant les deux rives qui encadrent le "centre historique" de la ville, le Marais de la place des Vosges, et l'île de la Cité plantée du Palais de Justice, de la Préfecture de Police et de la Brasserie Dauphine…  
Ainsi à Sainte-Marguerite, la première intrigue parisienne est-elle celle de Le client le plus obstiné du monde, baignée d'un lumineux printemps parisien; tandis qu'à Saint Andrews, c'est la touffeur de l'été de On ne tue pas les pauvres types. En Floride, pas de Maigret, mais une nouvelle qui aurait presque pu faire partie de la saga du commissaire: Les petits cochons sans queue. A Tucson, après Le petit restaurant des Ternes, une nouvelle sans Maigret mais avec Lognon, Simenon écrit Maigret et son mort, un roman qui marque le retour définitif du héros à la PJ. A Tumacacori, le deuxième roman écrit par Simenon est La première enquête de Maigret, situé dans un décor parisien encore plus nostalgique, celui de la fin de la Belle Epoque, avec ses fiacres, ses messieurs en canotier, et ses dames aux chapeaux fleuris de tricolore, marguerites, coquelicots et bleuets. A Carmel, ce sera L'amie de Madame Maigret, un des plus parisiens des romans, qui nous emmène du square d'Anvers à la rue de Turenne, en sillonnant presque toute la capitale. A Lakeville, le deuxième roman écrit par Simenon est Les mémoires de Maigret, qui évoque, bien entendu, les décors familiers du policier à la pipe… 
Enfin, on ne manquera pas de relever que si le tout premier texte écrit par le romancier sur le sol du Nouveau Monde nous plonge au cœur de Manhattan, le dernier, une dizaine d'années plus tard, nous plonge dans un coin de Paris on ne peut plus simenonien, celui des alentours du canal Saint-Martin. Jamais peut-être le romancier n'a si bien évoqué la poésie nostalgique d'un petit matin de mars autour de l'eau des péniches que dans son dernier roman écrit en Amérique, et on peut y voir le signe que l'aventure américaine, pendant laquelle Simenon a cru pouvoir trouver de nouvelles racines sur un autre continent, va prendre fin par un retour aux sources de l'inspiration… 

Murielle Wenger 

Nessun commento: