sabato 24 dicembre 2016

SIMENON SIMENON. SIMENON FETE NOËL

Quelques Noëls dans la vie du romancier

SIMENON SIMENON. SIMENON FESTEGGIA IL NATALE
Alcuni Natali nella vita del romanziere
SIMENON SIMENON. SIMENON CELEBRATES CHRISTMAS
Some Christmas days in the novelist's life
  
Noël, dans les écrits de Simenon, a une consonance particulière, partagé entre les souvenirs heureux de l'enfance, la nostalgie des festivités en compagnie de ses enfants, des Noëls heureux et d'autres plutôt malheureux, et des interrogations sur le consumérisme. C'est un thème qui revient souvent dans ses textes autobiographiques, et nous en avons sélectionné quelques passages, qui sont autant de "flashes" sur des moments marquants de la vie du romancier.



Le petit Georges fête Noël à Liège: "Dans les vitrines, les bonshommes en pain d'épice font place à des crèches. […] C'est le mois le plus extraordinaire, le plus mystérieux de l'année" (Je me souviens)

• Un Noël d'adolescent à Liège, avec les membres de la Caque: "La nuit de Noël, cette année-là, a été une nuit presque orgiaque, car on avait augmenté le nombre de bouteilles et certains avaient bu de l'éther." (Un homme comme un autre)

• Un triste Noël de 1922: "Je ne connais rien de plus sinistre que d'être seul à Paris, avec très peu d'argent en poche, une nuit comme celle-là, à frôler des gens qui s'amusent ou à les voir à travers les vitres des restaurants." (Un homme comme un autre)

• Un Noël débridé place des Vosges: "Nous avons fêté Noël, une année, un Noël très libre et très païen avec une bonne douzaine de personnes dont chacune apportait sa contribution au repas et surtout à la boisson. A cette occasion, j'avais écrit sur une large banderole une devise qui aurait pu être celle d'une des boîtes de nuit de Pigalle: «Aux ventres qui remuent». Cela donne le ton de cette nuit de la Nativité." (Destinées)

• Un souvenir de Noël à New York: "Des guirlandes lumineuses sont tendues partout, en si grand nombre qu'on peut lire en marchant sur les trottoirs. […] Sur les trottoirs, à côté de chaudrons destinés à recevoir l'obole des passants, des père Noël barbus et vêtus de rouge, entourés de quelques dames de l'Armée du Salut, font la quête. Enfin, il y a, par-ci par-là, des traîneaux attelés de rennes en carton-pâte, avec Santa Claus au volant." (Le prix d'un homme)

• Un Noël en couple, en 1973: "Dans l'appartement règne un calme délicieux, auquel les meubles et les objets ont l'air de participer. Chacun dans notre fauteuil, Teresa et moi, nous pourrions poser pour une gravure anglaise. […] Cela a été pour moi le Noël le plus doux, le plus calme, le plus savoureux et le plus plein d'amour." (Des traces de pas)

• Un Noël à Montreux en 1975: "J'ai passé une partie de la matinée à répondre à des cartes de vœux. Il va en venir d'autres, car elles arrivent d'un peu tous les pays. Là encore, c'est le triomphe du commerce, du business et même du grand business. J'ai presque honte à répondre, sauf, bien entendu, aux quelques vraies lettres, celles d'amis, qui profitent de ce jour de fête pour vous adresser un lointain bonjour." (A l'abri de notre arbre)


• Un Noël nostalgique de 1976: "malgré moi, les fêtes carillonnées provoquent chez moi une certaine mélancolie. […] Mes quatre enfants sont devenus de grandes personnes, et je n'ai plus à passer la nuit à garnir l'arbre de Noël, ni à faire de jolis petits paquets avec les différents cadeaux." (Au-delà de ma porte-fenêtre) (m.w.)

2 commenti:

Andrea Franco ha detto...
Questo commento è stato eliminato dall'autore.
Andrea Franco ha detto...

la descrizione del Natale fatta dalla scrittura di Simenon è incomparabile