sabato 18 novembre 2017

SIMENON SIMENON. EN MARGE DE "MAIGRET'S WORLD": UNE QUESTION D'AGE

 L'âge du commissaire et l'évolution de la relation entre le romancier et son personnage 

SIMENON SIMENON. IN MARGINE A "MAIGRET'S WORLD": UNA QUESTIONE DI ETA 
L'età del commissario e l'evoluzione del rapporto tra il romanziere e il suo personaggio 

Maurizio Testa m'a proposé, pour vous présenter encore un peu davantage mon livre Maigret's World, de choisir, parmi tous les thèmes traités dans cet ouvrage, un sujet que j'ai aimé particulièrement et de l'approfondir. Le choix n'est évidemment pas facile, car bien sûr tout ce qui tourne autour de Maigret me passionne… J'ai finalement décidé de parler de l'âge du commissaire dans les romans. Dans mon livre, on trouve deux rubriques qui sont consacrées à ce thème: l'une traite de la carrière de Maigret, et l'autre de sa date de naissance. Maurizio a déjà évoqué le deuxième sujet dans un billet récent (le 6 octobre dernier), et je vais donc parler ici de l'âge que Simenon donne à son personnage. 
Les maigretphiles le savent, Maigret, tel qu'il est décrit dans les débuts de la saga par son créateur, a environ 45 ans. C'est l'âge qui lui est attribué dans Pietr le Letton, et aussi dans Monsieur Gallet, décédé et La tête d'un homme; dans L'affaire Saint-Fiacre, il est un peu plus jeune, puisqu'il est crédité d'un âge de 42 ans. Dans les autres romans de la période Fayard et de la période Gallimard, l'âge du commissaire n'est plus explicitement indiqué, mais on peut imaginer qu'il a cette quarantaine qui lui permet d'avoir une certaine expérience de la vie et de son métier. Comme Simenon l'explique dans une interview de 1957: "Lorsque j'ai créé Maigret, j'avais 25 ans. Et j'en ai fait un homme de 45 à 50 ans. Je me disais […] qu'il lui fallait cette solidité de l'homme de 45-50 ans. Donc j'étais beaucoup plus jeune que Maigret, et il était presque mon père. Les années ont passé, et maintenant c'est Maigret qui est plus jeune que moi, car j'ai 54 ans […]. Donc me voilà l'aîné de Maigret."  
On retiendra ici que Simenon a voulu que son personnage ne soit pas un jeune homme désinvolte et pétulant (comme l'étaient certains des héros qu'il avait créés, tels Sancette ou Jarry), mais un homme posé et mûri. Ce qui concordait d'ailleurs avec le fait que Maigret, dès les premiers romans, était déjà nommé commissaire (et non plus simple inspecteur), et il fallait aussi qu'il ait atteint un certain âge pour pouvoir occuper ce grade.  
Ce qui est intéressant, c'est que la relation entre le romancier et sa créature dépendait aussi de cette question d'âge, comme Simenon l'évoquait lui-même dans l'extrait cité plus haut, et comme il le redisait encore dans une interview de 1963: "Maigret a toujours à peu près le même âge. La différence est une différence de point de vue, car c'est moi qui ai changé. Lorsque j'ai créé Maigret, j'avais vingt-cinq ans, si je me souviens bien, et Maigret en avait quarante-cinq. Donc, pour moi, c'était un vieux monsieur… Quand je montrais cette espèce de pachyderme de quarante-cinq ans, j'imaginais que plus tard, beaucoup plus tard, je serais comme lui. Maigret était en dehors de ce que je pouvais sentir moi-même. Puis j'ai vieilli. Maigret a gardé ses quarante-cinq ou cinquante ans. Maintenant, j'en ai soixante. Maigret a toujours le même âge, de sorte que c'est moi qui ai vis-à-vis de lui une attitude quasi paternelle". 
Il suffira à chacun de nous de nous revoir à 20 ans, et de nous souvenir de la façon dont nous considérions alors les gens dans la cinquantaine, pour comprendre l'attitude que pouvait avoir Simenon par rapport à son personnage, lorsqu'il avait imaginé un monsieur d'un âge fort éloigné du sien. Mais comme la rédaction de la saga s'est prolongée sur plus de 40 ans, il est évident que le romancier a fini par rejoindre en âge celui de son personnage, et même de le dépasser. Par conséquent, sa relation à Maigret a aussi changé, depuis la distance amusée des premiers romans jusqu'à une proximité beaucoup plus grande à mesure que le temps passait. Simenon a fini par atteindre cette quarantaine, puis cette cinquantaine que Maigret a lui-même dans les romans de la dernière partie de la saga, lorsque s'approche la perspective de sa retraite. Il devenait donc plus facile au romancier d'attribuer sa propre vision de la vie à son personnage, qu'il pouvait mieux comprendre "de l'intérieur", partageant dorénavant avec lui une même expérience du temps qui passe…


* * * * * * * * * * * * * 
SIMENON SIMENON. IN THE MARGIN OF "MAIGRET'S WORLD": A QUESTION OF AGE 
The Chief Inspector's age and the evolution of the relationship between the novelist and his character

To introduce my book Maigret's World, Maurizio Testa suggested that I chose, among all the topics explored in this work, a theme I particularly liked and to deepen it. Obviously the choice isn't so easy, as of course I'm passionate about everything that is related to Maigret… Finally I decided to talk about the Chief Inspector's age. In my book, there are two headings devoted to this theme: one is about Maigret's career, the other about his date of birth. Maurizio did already discuss the second topic in a recent post (October 6th), and so I'll talk about the age Simenon gave to his character.
Maigretphile readers know it well, Maigret is about 45 in the first novels of the saga. This age is expressly given to him in Piet the Latvian, and also in The late Monsieur Gallet and in A Man's Head; in The Saint-Fiacre Affair Maigret is a little younger, as he's 42. In the other novels of the Fayard and Gallimard period, the Chief Inspector's age isn't specifically given any more, but we could imagine him in his forties, an age that allows him to have some life experience and practice in his policeman job. As Simenon explained in an interview in 1957"When I created Maigret, I was 25. And I made him a 45-50-years-old man. I thought he needed the solidity of this age. Thus I was much younger than Maigret, and he was almost my father. Years have gone by, and now Maigret is younger than me, for I'm 54. Thus I'm Maigret's elder." 
We can notice that Simenon wanted his character not to be a casual and exuberant young man (such as some heroes he'd created, Sancette or Jarry), but a calm and matured man. Which moreover was consistent with the fact that Maigret, since the first novels, was already a chief inspector (and no more just an inspector), and he also needed to have reached a certain age so that he could hold that rank. 
What is interesting is that the relationship between the novelist and his creature also depended on this age question, as Simenon himself told in the above quotation, and as he said once more in an interview in 1963: "Maigret is always about the same age. Difference is about the point of view, because I have changed. When I created Maigret, I was 25, if I remember well, and Maigret was 45. So for me he was an old man… When I depicted this kind of 45-years-old pachyderm, I was thinking that later, much later, I would be like him. Maigret was outside of what I could feel myself. Then I got older. Maigret is still 45 or 50. Now I'm 60. Maigret still has the same age, thus now I have an almost paternal attitude towards him." 
Each of us can remember of the time we were 20, and the way we looked then at people in their fifties, and thus we can understand Simenon's attitude towards his character, when he imagined a man much older than himself. But as the writing of the saga extended over more than 40 years, obviously the novelist ended by being the same age as his character, and even exceeding it. Therefore his relationship with Maigret changed, from the amused distance in the first novels until a much closer intimacy as time went by. Simenon eventually reached his forties, then his fifties, as Maigret himself did in the novels of the last part of the saga, when the prospect of retirement was nearing by. So it became easier for the novelist to give his own views on life to his character, whom he could better understand, as now he was sharing with him a same experience about the passing of time…  

Murielle Wenger 

Nessun commento: