sabato 30 giugno 2018

SIMENON SIMENON. MAIGRET SUR SEINE: ENTRE CORBEIL ET SEINE-PORT

Les itinéraires du commissaire aux alentours de Morsang 

SIMENON SIMENON. MAIGRET SULLA SENNA: TRA CORBEIL E SEINE-PORT 
I percorsi del commissario intorno a Morsang 
SIMENON SIMENON. MAIGRET ON THE SEINE: BETWEEN CORBEIL AND SEINE-PORT 
The Chief Inspector's itineraries around Morsang 



Morsang est un des hauts lieux de l'inspiration simenonienne. Le romancier y a amarré à au moins deux reprises son Ostrogothet y rédigé quelques-uns de ses premiers romans sous patronyme. Mais il en a aussi fait le décor de plusieurs ouvrages, Maigret et non-Maigret. On pourrait dessiner sur une carte une sorte de triangle dont Morsang serait l'une des pointes, les deux autres étant Corbeil et Seine-Port. Ces trois localités sont évoquées dans la saga maigretienne, et nous allons en chercher les traces pour ce billet d'aujourd'hui.  
La première apparition de Morsang se trouve dans La tête d'un homme. C'est de là que Lucas téléphone à Maigret, lorsque le brigadier est sur les talons de Heurtin. Celui-ci s'est réfugié dans l'auberge de ses parents, à Nandy, qui, nous dit le texte, est à quatre kilomètres de Morsang, "un petit village, à trente-cinq kilomètres de Paris, au bord de la Seine", "un peu plus loin que Corbeil". 
Morsang est évidemment le cadre de La guinguette à deux sous. Pour son enquête, Maigret va prendre une chambre au Vieux Garçon, une auberge qui a réellement existé et que Simenon lui-même a fréquentée. Non loin de là, "au premier tournant du fleuve", on aperçoit la "toute petite maison blanche" dont le hangar abrite le piano mécanique qui lui donne son nom de guinguette à deux sousLa villa de Basso se trouve "entre Morsang et Seine-Port, au bord du fleuve", à un kilomètre du Vieux GarçonPour y arriver, le taxi pris par Maigret traverse Corbeil. C'est de la gare de Seine-Port que Basso fausse compagnie aux gendarmes venus l'arrêter.  
En face de Morsang, sur l'autre rive de la Seine, il y a l'écluse du Coudray, où est venue s'échouer La péniche aux deux pendus. Mais Maigret va en réalité mener son enquête un peu plus loin, "à l'autre bout du bief, à huit kilomètres en amont, à l'écluse de la Citanguette", où se trouve un bistrot pour mariniers. Maigret viendra aussi passer un week-end au Coudray, "au bord de la Seine, un peu au-delà de Corbeil", chez les Grosbois, dans la nouvelle Menaces de mort 
On retrouve Morsang dans Signé Picpus. Mme Roy y tient l'auberge du Beau Pigeon, transposition du Vieux GarçonL'auberge de Mme Roy se trouve "un peu au-dessus de Corbeil, à hauteur du barrage"Pour les besoins de son enquête, Maigret y passe un week-end avec sa femme, et y savoure "la quintessence de l'été, du bord de l'eau, de la facilité de vivre, de la joie simple et bon enfant." Ce qui ne l'empêche pas d'ailleurs d'y découvrir un des fils de l'intrigue qui va le mener à la résolution de l'énigme…  
Orsenne, dans Maigret se fâche, se trouve "au bord de la Seine entre Corbeil et la forêt de Fontainebleau". Comme l'a fait remarquer Michel Lemoine, il n'y a aucun village qui porte ce nom dans la région, et Lemoine y voit un clin d'œil du romancier, qui aurait créé ce nom en partant de "Seine-Port" et "Morsang". Orsenne, dans le roman, est qualifié de "hameau", mais en réalité il abrite de grosses villas cossues, "blotties dans de grands parcs bien entretenus".  
La description de l'auberge où s'est réfugiée Nine dans Maigret et son mort, même si elle n'est pas expressément située ("en amont de Corbeil", dit le texte), une auberge avec une terrasse ombragée qui donne sur la Seine, fait penser à la description du Vieux Garçon, et il n'est pas interdit de penser qu'il s'agit du même établissement.  
Le chapitre 8 de Maigret chez le ministre s'intitule "Le voyage à Seineport" (c'est ainsi qu'est orthographié le nom du lieu dans ce roman). Maigret va y retrouver Benoît et Piquemal; Seineport est situé "un peu plus haut que Corbeil, près d'une écluse". Celle de la Citanguette, vraisemblablement… 
Il est certain que l'auberge où Maigret se rend avec sa femme à la fin de l'enquête de Maigret s'amuse, est bien celle du Vieux Garçon, puisque le texte dit que le commissaire se souvient "d'une auberge, à Morsang, où il était descendu au cours d'une enquête". 
A Corbeil, on trouve encore la villa de la "belle Rosalie", qui abrite Fernand, le chef de bande, dans Maigret et le voleur paresseux. Mais en réalité, Maigret ne se rendra pas sur place, laissant son collègue de la Sûreté, le commissaire Buffet, s'occuper de l'arrestation.  
Enfin, le commissaire va retrouver Morsang dans La colère de Maigret: "Il y avait là une auberge, le Vieux Garçon, où, depuis plus de vingt ans, les Maigret allaient de temps en temps passer le dimanche. Maigret l'avait découverte au cours d'une enquête, […] fréquentée surtout par des pêcheurs à la ligne. Maintenant, le couple y avait ses habitudes. On lui donnait presque toujours la même chambre, la même table, au dîner et au déjeuner, sous les arbres de la terrasse." Comme l'écrit Bernard Alavoine dans La Banlieue de Simenon (in Cahiers Simenon 9, Traversées de Paris), ce dimanche à Morsang constitue "une heureuse parenthèse dans une enquête difficile. Des années trente aux années soixante, le souvenir de cette auberge de Morsang est donc tout aussi fidèle." 
Pour d'autres détails, on pourra lire avec profit les pages que Michel Carly consacre à ces lieux dans son ouvrage Maigret, traversées de Paris. 

Murielle Wenger 

Nessun commento: