sabato 6 maggio 2017

SIMENON SIMENON. DU BOULEVARD RICHARD-LENOIR AU QUAI DES ORFEVRES

Quel est l'itinéraire de Maigret quand il va de son domicile au bureau ? 

SIMENON SIMENON DA BOULEVARD RICHARD-LENOIR A QUAI DES ORFEVRES 
Qual'è il percorso di Maigret quando va dal suo domicilio all'ufficio ? 
SIMENON SIMENON. FROM BOULEVARD RICHARD-LENOIR TO THE QUAI DES ORFEVRES 
What's Maigret's itinerary when he goes from home to his office? 


Il est bien connu des maigretphiles que le commissaire aime faire à pied le chemin qui le mène de son appartement à son bureau. Quel itinéraire emprunte-il alors ? Et fait-il souvent le trajet à pied ? Un petit tour dans les textes s'impose pour pouvoir répondre à ces questions.
Paradoxalement, la première mention de ce parcours se trouve dans un roman qui ne se passe pas à Paris… C'est dans La maison du juge que l'on trouve cette phrase, qui décrit Maigret alors qu'il se rend à la mairie de L'Aiguillon où il s'est installé pour mener son enquête: "Il allait paisiblement à son bureau, comme jadis, pendant les périodes de calme, il se rendait au Quai des Orfèvres, à travers le quartier Saint-Antoine et l'île Saint-Louis."  
Deux points sont à remarquer dans cette citation: d'abord, la précision que Maigret fait le chemin à pied lorsque les circonstances le permettent, "pendant les périodes de calme". Comme il est dit dans Maigret à New York, "il aimait parcourir à pied le chemin assez long séparant le boulevard Richard-Lenoir […] du Quai des Orfèvres. Au fond […], il avait toujours été un flâneur." On comprendra dès lors qu'il n'est possible pour le commissaire de faire ce parcours à pied, en flânant, que lorsqu'il en a vraiment le temps…  
Parfois, c'est une autre raison qui s'ajoute à la flânerie: par exemple, dans Maigret et les braves gens, il fait le trajet à pied "comme pour s'offrir une pause", ce qui lui permet sans doute de ruminer tranquillement son enquête… Ou, dans Maigret et le tueur, c'est l'atmosphère météorologique qui le met de bonne humeur: "C'était tellement bien le printemps qu'il avait fait tout le chemin à pied […], reniflant l'air, l'odeur des boutiques, se retournant parfois sur les robes claires et gaies des femmes". 
Ensuite, retenons l'itinéraire qui est mentionné dans cette citation: Maigret passe à travers le quartier Saint-Antoine et l'île Saint-Louis pour arriver à la PJ. A l'incipit de Cécile est morte, il est précisé que Maigret traverse la place de la Bastille pour gagner le boulevard Henri-IV. Rappelons que l'adresse du domicile de Maigret au no 132 du boulevard Richard-Lenoir n'est donnée que dans le roman Maigret et son mort, et que ce numéro se situe tout en haut du boulevard. Michel Lemoine (dans Paris chez Simenonet Michel Carly (dans Maigret, traversées de Parisont mis le doigt sur la difficulté d'accorder cette adresse avec nombre de citations dans les romans, et finalement, c'est Michel Carly lui-même, dans son essai Les secrets des «Maigret», qui a mené une enquête précise sur cette location, et qui propose de déplacer le domicile de Maigret plus bas dans le boulevard, quelque part à proximité de la rue du Chemin-Vert. Il n'en reste pas moins que même avec cette localisation, le trajet du domicile de Maigret à son bureau compte bien trois kilomètres pour le moins … Il arrive aussi à Maigret d'emprunter un autre itinéraire. Par exemple, dans Signé Picpus: "Maigret qui adorait flâner quand Paris fait sa toilette, ne s'était pas rendu immédiatement du boulevard Richard-Lenoir au Quai des Orfèvres, et il avait fait, à petits pas de rentier, un crochet par la République:" C'est qu'il veut se rendre au Café des Sports pour s'asseoir à la même place que Mascouvin… Il lui arrive aussi parfois de faire le détour par la place de la République quand il fait le trajet dans l'autre sens, pour rentrer chez lui. Par exemple, dans Maigret et son mort, il passe acheter des mille-feuilles chez le pâtissier de l'avenue de République, sur la recommandation de Mme Maigret…  
Quand Maigret rentre chez lui ou se rend à son bureau, il utilise parfois le taxi (quand il est pressé ou en retard, ou que le temps est mauvais), d'autres fois mais assez rarement il se fait reconduire chez lui par une voiture de la police; mais le plus souvent il emprunte l'autobus, tout au moins sur une partie du trajet. Au fur et à mesure que se déroule la chronologie rédactionnelle de la saga, Simenon fait prendre petit à petit de l'âge à son héros, et ceci a pour conséquence que Maigret, de plus en plus souvent, ne fait plus qu'une partie du trajet de son bureau à son domicile à pied, et iprend l'autobus pour le reste du parcours. Et ce n'est pas seulement parce qu'il n'est plus en mesure, l'âge venant, de faire le trajet à pied, mais c'est aussi parce que cela lui permet de savourer, avec nostalgie, le spectacle des rues de Paris, vues depuis la plateforme de l'autobus.  
Ce bus, il le prend en général à l'intersection entre le boulevard Richard-Lenoir et le boulevard Voltaire, mais il lui arrive aussi de marcher jusqu'à la place de la République, en s'arrêtant au passage dans un kiosque pour y acheter les journaux. D'habitude, il quitte l'autobus place du Châtelet, et fait le reste du trajet à pied jusqu'à son bureau. L'inverse est vrai aussi: ainsi, dans Maigret et le client du samedi, on apprend que depuis son bureau jusqu'à la place du Châtelet, il "contourn[e] le Palais de Justice, pass[e] sous la grosse horloge, travers[e] le Pont-au-Change", autrement dit, il passe par le boulevard du Palais. 
Le plan en illustration vous permet de repérer les itinéraires de Maigret.  

Murielle Wenger 

Nessun commento: